Peau atopique : qu’est-ce que c’est et comment en prendre soin ?

Peau atopique : qu’est-ce que c’est et comment en prendre soin ?

Votre peau présente des rougeurs ? Des plaques de sécheresse ? Vous avez des démangeaisons et la peau qui tiraille ? Pas de doute : vous avez une peau atopique ou à tendance atopique. On vous rassure, vous n’êtes pas les seuls : aujourd’hui, ce sont plus de 2 millions de personnes en France qui sont concernées et qui ressentent tout comme vous cette sensation d’inconfort au quotidien sans trouver de véritable remède douceur. Mais…et si Cattier avait la solution ? Avec l’arrivée de notre toute nouvelle ligne Dermocosmétique au Complexe botanique actif BIO, on vous dit tout sur l’atopie et sur ces nouveaux soins experts spécialement pensés pour les peaux à tendance atopique !

Tout savoir sur les peaux atopiques et à tendance atopique

Qu’est-ce que l’atopie ?

L’atopie ou la « dermatite atopique » (DA), anciennement appelée exczéma atopique, est une maladie chronique inflammatoire de la peau. Elle se caractérise par une sécheresse cutanée et des poussées d’eczéma (rougeurs, démangeaisons, croûtes, etc.). Elle touche majoritairement les nourrissons, les enfants et peut persister jusqu’à l’adolescence et l’âge adulte.

Les peaux à tendance atopique sont des peaux en manque de lipides. Le film hydrolipidique à la surface de la peau ne contient pas assez de sébum pour assurer son rôle de barrière et la couche cornée, couche la plus externe de l’épiderme, manquant de lipides n’assure plus non plus son rôle de barrière. La peau ne retient donc plus l’eau qui s’évapore et se déshydrate. Elle devient plus vulnérable aux agressions extérieures et une prédisposition aux allergies la rend particulièrement sensible aux agents allergènes.

 

   

Quels sont les symptômes ?

La DA évolue généralement par poussées, suivies de périodes de rémission. Pendant la période de rémission, on peut constater une sécheresse cutanée intense (xérose) avec des rougeurs et des desquamations qui provoquent des sensations de grattage (prurit). Les poussées se manifestent, quant à elles, par l’apparition de plaques rouges (érythémateuses) et de gonflements (oedèmes). Ces plaques sont recouvertes de petites vésicules qui, rompues par le frottement, aboutissent à un suintement et à la formation de croûtes. Ces dernières peuvent alors entraîner une infection secondaire et donc exacerber l'eczéma.

Les démangeaisons sévères provoquées à la fois par l'inflammation et par la sécheresse cutanée poussent les personnes sujettes à la DA à se gratter. Ce grattage altère encore plus la barrière cutanée qui ne peut plus jouer son rôle protecteur. Des allergènes et substances irritantes peuvent alors pénétrer dans la peau provoquant une inflammation et une intensification des démangeaisons. C’est la raison pour laquelle on parle de cercle vicieux de la dermatite atopique : prurit – grattage - lésions - prurit.

Chez l’adulte, les zones particulièrement touchées sont le visage et le cou, ainsi que les plis des coudes et des genoux. En dehors des symptômes cutanés, la DA peut provoquer d'autres problèmes physiques et psychologiques comme le manque de sommeil, le stress, l’humeur, le manque de confiance en soi. Cette affection cutanée impacte donc fortement la qualité de vie des personnes atteintes.

Quelles sont les causes ?

L’origine de la dermatite atopique peut-être liée à 2 catégories de facteurs :

1) Le facteur interne : le terrain génétique Chez la plupart des personnes ayant une dermatite atopique, il existe des antécédents familiaux : on parle de “terrain atopique”. Cela signifie que si un parent est atteint, entre 50 et 70% des enfants sont touchés. Si les deux parents sont atteints, le risque pour l’enfant de développer une DA atteint 80%. Aussi, le sexe influence la survenue de la DA car les femmes sont un peu plus sujettes à la dermatite atopique que les hommes.

2) Le facteur externe : l’environnement L’augmentation importante de la prévalence de la DA ces dernières décennies ne pouvant être expliquée uniquement par des causes génétiques, un certain nombre de facteurs environnementaux jouent un rôle.

Parmi eux :

- L’exposition accrue aux polluants (notamment les polluants atmosphériques),

- Le lavage excessif de la peau et le fait que notre environnement soit de plus en plus aseptisé (théorie hygiéniste),

- La présence de plus en plus d’allergènes dans les maisons (présence d’acariens, d’animaux domestiques, produits ménagers…).

Quels types de peaux sont touchés par la tendance atopique ?

Aujourd’hui, nous pouvons distinguer 3 types de peaux touchés par la tendance atopique :

1) La peau sèche, très sèche à atopique La peau sèche est en manque de lipides et le film hydrolipidique à la surface de la peau ne produit pas assez de sébum pour assurer sa fonction de barrière. La peau ne retient plus l’eau qui s’évapore et se déshydrate. Zones de sécheresse cutanée, sensations de tiraillements, démangeaisons et squames peuvent alors apparaître sur la peau et devenir un terrain propice au développement d’une dermatite atopique.

2) La peau sensible La peau sensible est hyper réactive avec un seuil de tolérance extrêmement bas. Elle se manifeste par des sensations d’inconfort comme des picotements, des échauffements, des tiraillements, mais aussi par des rougeurs et des irritations. Tous les types de peaux peuvent être concernés avec une plus grande part des peaux sèches et des peaux claires. Avec une altération de la fonction barrière et une réponse excessive du système nerveux cutané, la peau sensible est elle aussi propice au développement d’une dermatite atopique.

3) La peau fragilisée La peau fragilisée est une peau sensible à la seule différence qu’il s’agit d’un état passager lié à des facteurs extérieurs : utilisation de cosmétiques non adaptés, baisse des températures, actes esthétiques (peeling, microneedling…), traitements médicaux comme les anticancéreux, les traitements anti-acné…

La barrière cutanée de la peau fragilisée est altérée et ne joue plus son rôle protecteur efficace contre les agressions extérieures. Tiraillements, sensations d’inconforts, rougeurs et squames peuvent apparaître et donc entraîner une dermatite atopique.

Quel traitement pour ce type de peau ?

Plusieurs gestes et ingrédients sont à adopter au quotidien pour limiter les effets cutanés indésirables de la dermatite atopique :

- Les ingrédients émollients et les corps gras : pour reconstituer le film hydrolipidique et permettre à la barrière cutanée d’être protégée des agressions extérieures

- Les ingrédients humectant : pour retenir l’eau au niveau de la couche cornée et prévenir la peau de la déshydratation

- Les ingrédients minéraux et les oligoéléments naturellement hydratants (calcium, magnésium, potassium…) : pour réhydrater la peau naturellement

La réponse Cattier : une alternative bio

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la dermatite atopique et les peaux à tendance atopique, il est temps pour nous de vous dévoiler les secrets de notre toute nouvelle ligne Dermocosmétique !

Adaptée aux besoins des peaux à tendance atopique : sèches à très sèches, sensibles et fragiles des bébés et de toute la famille, cette ligne est composée de 5 soins qui allient efficacité et sécurité à travers des formules bio, naturelles et responsables. Ce sont des soins doux, apaisants, hydratants et nourrissants avec un cœur de formule bio 100% actif, « le Complexe botanique actif bio » qui associe un extrait de co-produit de cresson bio, du jus d’aloe vera bio réhydraté et des huiles et des beurres végétaux bio.

Ces ingrédients inédits ont été rigoureusement sélectionnés pour leur innocuité et leur efficacité, afin d’offrir une alternative bio, naturelle, responsable, sûre et efficace aux soins conventionnels. Tous les produits sont certifiés COSMOS ORGANIC PAR ECOCERT et formulés avec 99% d’ingrédients d’origine naturelle.

Des formules efficaces

Pour cette ligne, Cattier a développé un cœur de formule composé d’actifs bio qui répondent aux problématiques des peaux à tendance atopique grâce à la micronutrition. Parmi eux, l’ingrédient star de cette ligne : le Cresson bio.

Dans une approche anti-gaspillage et soucieuse de l’environnement, Cattier utilise du Cresson bio écarté du circuit alimentaire. Récolté en circuit court dans les cressonnières de l’Essonne, le Cresson est 100% bio et son extraction est 100% naturelle grâce à l’utilisation d’enzymes végétales.

Dans le Complexe botanique actif BIO de cette toute nouvelle ligne dermocosmétique Nutri-Active, vous trouverez :

- De l’extrait de cresson : riche en minéraux tels que le calcium, le zinc et le potassium

- De l’extrait d’aloe vera : riche en acides aminés

- Des huiles et des beurres végétaux : riches en acides gras

Des produits haute tolérance pour les peaux à tendance atopique

Véritable routine « haute tolérance », les 5 soins de cette ligne dermocosmétique apportent un réconfort quotidien à toute la famille, grâce à 3 soins Dermo-Cica (réparateurs) :

- Un baume SOS réparateur : véritable concentré d’actifs nutritifs et réparateurs apportant aux zones ciblées un apaisement immédiat tout en favorisant la restauration de la barrière cutanée,

- Un baume lèvres réparateur : qui dépose sur les lèvres desséchées et abimées un film protecteur et nutritif assurant un confort immédiat et durable,

- Une crème mains réparatrice : qui enveloppe délicatement les mains sèches et fragilisées tout en leur apportant les nutriments indispensables à leur réparation.

Et 2 soins Dermo relipidants :

- Un gel douche relipidant sans sulfate ni parfum, gorgé de glycérine et de sucres hydratants pour nettoyer en douceur les peaux les plus fragiles,

- Un lait corps relipidant sans parfum apportant un confort immédiat grâce à sa texture ultra filmogène et nutritive qui protège, hydrate et répare la peau très sèche à tendance atopique de toute la famille.

De quoi prendre soin de toute la famille et dire stop aux sensations d’inconfort !