Les crèmes solaires bio sont-elles efficaces ?

Les crèmes solaires bio sont-elles efficaces ?

Avec les beaux jours qui arrivent, on entend parfois certains médias critiquer l’efficacité des crèmes solaires bio. Nous avons donc souhaité prendre la parole et vous expliquer pourquoi ces critiques sont injustifiées. Comment les crèmes solaires bio sont-elles testées ? Comment fonctionnent-elles ? Dans cet article, nous vous disons tout sur les UV, le capital soleil et l’efficacité des crèmes solaires bio !

 

Qu’est-ce que le capital soleil ?

Le capital soleil correspond à la quantité totale de rayons UV qu’un individu peut recevoir durant sa vie et à la capacité de réparation de l’ADN des cellules cutanées lors des mutations engendrées par ces UV. Cette dernière dépend du type de peau de chaque individu, de son âge, ses antécédents et ses habitudes solaires.

L’épuisement du capital solaire peut se manifester sous différentes formes :

- Apparition de taches brunes sur les mains, le visage ou encore le décolleté

- Apparition de taches blanches à la suite d’un coup de soleil

- Rides et ridules marquées

- Dessèchement de la peau et perte de souplesse

 

Quelles sont les différents types d’UV ?

Le soleil émet des rayons ultraviolets. Ceux-ci sont plus connus sous le terme « UV ». Il existe 3 types différents d’UV : les UVA, les UVB et les UVC.

Les UVA sont la plus grande partie des UV. Ils représentent en effet 95% des UV qui touchent la surface de la terre. Indolores, ils pénètrent la peau profondément et peuvent endommager les cellules du derme. En effet, ils causent des dommages à long terme à la peau. Ils sont responsables du vieillissement prématuré de la peau (rides, perte de fermeté), de l’apparition de taches pigmentaires et peuvent être à l’origine des allergies au soleil ou encore de certains cancers de la peau.

Les UVB représentent moins de 5% des UV reçus. Ce sont eux qui sont responsables du bronzage mais aussi des coups de soleil ou érythèmes ! Ces rayons provoquent la diminution du capital soleil et sont la cause primaire, tout comme les UVA, de certains cancers de la peau.

Les UVC sont les rayons ultra-violets les plus nocifs. Ils ne peuvent pas traverser la couche d’ozone et n’atteignent donc pas la peau. 

 

Pourquoi l’efficacité des soins solaires bio est-elle parfois remise en cause ?

Il est fréquent d’entendre que les solaires bio ne sont pas aussi efficaces que les produits conventionnels alors qu’ils subissent exactement le même processus de contrôle. Plusieurs raisons peuvent expliquer ces critiques injustifiées :

- Des médias influencés par les grandes marques

- Des méthodes non adaptées : La méthode ISO 24 443 permet de mesurer les UVA in VITRO. Elle est reconnue et autorisée, mais n’est pas adaptée aux solaires formulés avec des filtres minéraux, contrairement à la méthode ISO 24 442, in VIVO.

 

Comment est testée l’efficacité des crèmes solaires bio ?

Les soins solaires bio sont soumis aux mêmes normes légales que les crèmes solaires conventionnelles. La recommandation de la Commission Européenne de septembre 2006 impose que les produits solaires soient efficaces à la fois contre les UVA et les UVB. Des tests sont donc obligatoires pour vérifier que le produit joue bien son rôle protecteur contre les ultraviolets et pour quantifier le pouvoir de protection (le fameux SPF).

Pour tester l’efficacité d’un soin solaire, il existe plusieurs techniques :

Pour les UVA :  

- La méthode in vitro selon la norme ISO 24 443 est réalisée avec une machine. Le soin solaire est déposé sur une plaque transparente qui est ensuite mise sous une lampe UV. Un détecteur placé sous la plaque mesure les rayons UV perçus à différents timings. A savoir : cette méthode ne convient pas aux filtres solaires minéraux utilisés dans les soins solaires bio. Si cette méthode est utilisée sur un produit bio, les résultats ne seront pas pertinents. Comme indiqué dans le paragraphe ci-dessus, c’est l’une des raisons qui peut expliquer les critiques faites au sujet des crèmes solaires bio mais il est important de comprendre qu’il s’agit simplement d’une erreur de choix de méthode de test.

- La méthode in vivo selon la norme ISO 24 442 est réalisée sur des individus volontaires. Plusieurs carrés sont dessinés sur leur dos et on applique sur certains carrés le soin solaire. Ils vont ensuite être placés sous une lampe UV afin de chronométrer le temps de réaction de la peau aux UV.

Pour les UVB :

-  La méthode in vivo selon la norme ISO 24 444 est la seule méthode de référencement autorisée pour mesurer les UVB.

Chez Cattier, nous avons utilisé les méthodes in vivo 24 444 pour les UVB et 24 442 pour les UVA.

 

Comment fonctionnent les crèmes solaires bio ?

Les crèmes solaires bio contiennent des filtres minéraux. Les minéraux vont se déposer sur la peau et réfléchir les rayons UV du soleil. Leur efficacité est immédiate et elles présentent moins de risques d’allergie. L’autre avantage des soins solaires bio est qu’ils sont respectueux de l’environnement. Les crèmes solaires conventionnelles sont quant à elles composées de filtres chimiques, parfois accusés d’être des perturbateurs endocriniens ou suspectés d’être cancérogènes tels que l’oxybenzone et l’octinoxate. Ces filtres chimiques sont d’ailleurs interdits dans de plus en plus de réserves marines à cause de leur impact environnemental.

Mais n’oubliez pas, un soin solaire ne peut jamais filtrer 100% des rayons UV. Nous vous rappelons donc quelques gestes importants pour se protéger efficacement du soleil :

-          Eviter l’exposition solaire entre 10h et 16h

-          Protéger les parties fragiles du corps avec un vêtement

-          Choisir une protection solaire adaptée à son phototype et à l’ensoleillement

-          Renouveler l’application de crème solaire au moins toutes les 2h et surtout après s’être baigné

-          Protéger son visage avec un soin qui contient un SPF, même en ville !

 

Quel SPF choisir ?

Le SPF (Sun Protection Factor, Facteur de Protection Solaire en français) est l’indicateur du niveau de protection d’un produit contre les coups de soleil.

Pour faire simple, si vous utilisez une crème SPF30 (ou indice 30), vous disposez de 30 fois plus de temps avant de prendre un coup de soleil que sans aucune protection.

Le SPF à choisir dépend de votre peau mais aussi du niveau d’exposition au soleil. En cas de doute, nous vous conseillons d’opter pour le SPF le plus élevé.

 

Pourquoi choisir les soins solaires Cattier ?

Chez Cattier, nous avons choisi de développer des soins solaires bio et végans pour toute la famille. Sans nanoparticules ni oxyde de zinc, ils sont respectueux de notre santé et des fonds marins.